Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Éditorial

Vies Consacrées

N°1991-1 Janvier 1991

| P. 5-6 |

Les années 1990 et 1991 sont par excellence des temps d’anniversaire où nous pouvons laisser « repasser dans notre cœur » (cf. Lc 2,19-51) ce cortège fraternel qui, de Bernard de Clairvaux à Vincent Lebbe, en passant par Ignace de Loyola, Jean de la Croix, Marguerite-Marie Alacoque et tant d’autres modestes fondateurs, continue d’inspirer la vie de nombreux consacrés de ce temps. En célébrant le Synode des Évêques de toute l’Europe, d’Est en Ouest (1991), en commémorant l’évangélisation de l’Amérique latine (1992), en préparant le Synode des Évêques d’Afrique (1993), l’Église nous appelle aussi à demeurer éveillés (Lc 12,35-48) au premier des véritables soucis, qui est de voir l’Évangile renouveler toutes les cultures et tous les cœurs. Nous tâcherons de faire écho et de réfléchir, comme nous l’avons déjà commencé, à ces événements dont la rencontre, on s’en doute, constitue à elle seule un extraordinaire « moment » d’histoire missionnaire et spirituelle offert à notre temps.

Toujours mieux présentée, notre revue cherche à rendre un service encore meilleur aux premiers comme aux derniers de ceux que le Seigneur consacre et envoie dans sa vigne. En accueillant depuis deux ans le langage bien contemporain de l’illustration, nous avons voulu faire droit à l’humour, qui n’était absent ni chez les Pères du désert, ni dans l’interprétation qu’a donnée le Père Defoux de leur souvenir chez Rodriguez. C’est le même artiste qui nous offrira cette année, après chaque article, l’image que son seul titre (et non le corps du texte) évoque à sa facétie. Que soit laissé à chacun de découvrir dans la diversité des signes Celui qu’ils montrent à nos cœurs.

Nos lecteurs savent-ils assez qu’ils peuvent nous écrire leurs réactions, commentaires et suggestions ? Nombreuse et fournie, cette correspondance pourrait éclairer notre discernement et même faire l’objet d’un « Point de vue » régulièrement publié. Les auteurs eux aussi peuvent, dans leurs diverses contributions, favoriser un dialogue et une réflexion si nécessaires en tout lieu. Ces envois seront adressés aux bureaux de la revue (cf. deuxième page de la couverture), tandis que, nous le répétons, les demandes et règlements de l’abonnement doivent arriver chez notre diffuseur, la maison Brepols (cf. troisième page de la couverture).

Dans le même numéro