Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Éditorial

Vies Consacrées

N°1990-1 Janvier 1990

| P. 5-6 |

« Vie consacrée » achève, avec la nouvelle présentation que vous tenez en mains, le rajeunissement qu’elle a commencé depuis deux ou trois ans déjà. Après avoir largement renouvelé son Comité et son Conseil de rédaction, notre Revue a voulu « dynamiser » plusieurs de ses rubriques, rendre meilleure sa typographie, augmenter – comme nos lecteurs attentifs l’auront remarqué – le nombre de ses pages, etc. Inspirée de l’ancienne, mais neuve cependant, la couverture de ce premier numéro de notre soixante-deuxième année symbolise tous ces changements, qui ne sont pas uniquement matériels : la vie consacrée que le Seigneur donne à son Église vaut, nous semble-t-il, tous ces signes d’une espérance enracinée dans la confiance de l’Esprit.

D’autre part, pour mieux nous attacher à la rédaction proprement dite, nous avons convenu de confier l’administration de notre Revue à la firme « Brepols Publishers », qui assurera désormais notre diffusion nationale et internationale. Nous revenons ainsi à une situation qui fut d’usage jusqu’au début des années soixante-dix. Les abonnements et le service d’entraide seront désormais traités par notre nouveau diffuseur, auquel il conviendra donc d’adresser tout ce qui concerne le paiement et la distribution des numéros (voir page 3 de la couverture). En conséquence, nous ferons désormais un peu de place à la publicité religieuse ; sans doute faudra-t-il aussi envisager de relever, dès l’année prochaine, le prix de notre abonnement, dans des proportions acceptables. Nous veillerons à ce que cette augmentation de prix corresponde non seulement à une augmentation du nombre de pages (de 64 à 72), mais à une qualité toujours meilleure de nos contributions.

L’année 1990-1991 s’annonce, pour toutes les Revues relevant de la Compagnie de Jésus, comme un temps d’anniversaire : les 450 ans écoulés depuis la confirmation de la Compagnie, les 500 ans qui nous séparent de la naissance d’Ignace de Loyola, forment l’occasion d’une action de grâces que nous célébrerons aussi à notre manière. De même, le prochain Synode des Évêques, consacré à la formation des prêtres, nous trouvera attentifs à ses enjeux. Nous poursuivrons, bien sûr, les réflexions doctrinales sur les sujets qui touchent de près l’avenir de la vie consacrée à l’approche du troisième millénaire, en particulier le rôle de la femme, la situation en Afrique, la place des frères dans la vie religieuse.

Que le Seigneur garde au long de cette année tous ceux qui s’aventurent, même au prix de leur vie – les récents événements du Salvador nous l’attestent – sur les chemins de sa présence aux plus petits d’entre les siens.

Dans le même numéro