Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Nouvelles du Vietnam

Vies Consacrées

N°1989-1 Janvier 1989

| P. 54-55 |

« ... Tout va bien chez nous au village, pourtant le loup ne cesse de rôder autour sans relâche, cherchant à disperser le troupeau. Mais chaque fois qu’il se montre, je ne peux m’empêcher d’annoncer le Nom de Celui qui est le Pasteur des brebis du Père. Et si un jour il devait m’arriver quelque chose à cause de ce Nom, c’est alors que notre travail sera vraiment achevé ! »

« Chères Mères, je voudrais tellement écrire beaucoup de choses. Il y aurait tant à dire, mais je ne le peux pas - je n’ose pas... J’écris ceci très tôt le matin. Je pense à vous deux, lorsque vous étiez encore avec nous, vos enfants, ici au village. Jésus a accepté toute difficulté et toute souffrance, jusqu’à mourir à cause de la méchanceté des hommes. Quant à nous, il n’est que juste que nous aussi maintenant, nous acceptions toutes les souffrances et toutes les difficultés du temps présent. Autrefois, lorsque nous vivions encore tous ensemble dans notre village, il nous arrivait parfois d’avoir des sujets de discorde entre nous. Mais arrivé le jour de notre séparation, nous sommes remplis de tristesse, jusqu’à pleurer les uns pour les autres. Mais en ceci nous reconnaissons que l’amour qui nous unit est vraiment enraciné en Dieu !

C’est à partir de cette séparation que notre souche a des racines profondes de fidélité envers Dieu.

Qu’importe que nous soyons séparés les uns des autres ? Que nous soyons tristes, que nous pleurions, nous nous retrouverons un jour dans la Jérusalem Nouvelle, celle que Dieu a préparée pour nous ! C’est elle qui est notre vrai village, celui où nous serons vraiment chez nous ! C’est en elle que nos visages se rencontreront de nouveau débordants de joie, débordants de la vie de Dieu en nous !

Soyons donc débordants de joie, chantons et dansons de joie, acceptons avec courage toutes les difficultés et toutes souffrances !

Vous, priez pour nous toujours, n’arrêtez jamais !

Chères Mères, soyez débordantes de joie en priant pour nous. Quant à nous, nous sommes débordants de joie dans l’effort et les difficultés. Que Dieu soit avec vous toujours et partout. »

Mots-clés

Dans le même numéro