Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Yves Congar

Biographie

Étienne Fouilloux

Passionnante biographie du grand théologien dominicain que l’A., historien de l’Église reconnu, a voulu appuyer surtout sur les fragments autobiographiques que sont le Journal d’un théologien – qu’il a lui-même édité – et Mon journal du Concile. S’il passe assez rapidement sur les années d’enfance – pourtant documentées par la publication en 1997 du Journal de la Guerre 1914-1918 par l’enfant Yves Congar –, il analyse avec précision les années de formation et montre comment se sont dégagées ses « quatre vocations » : vocations sacerdotale, dominicaine, ecclésiologique et œcuménique. Ses premiers travaux théologiques, ses premiers pas d’éditeur de la collection réputée « Unam Sanctam » sont évoqués, avant que l’histoire ne vienne bouleverser la vie d’étude et d’enseignement à laquelle semblait promis le P. Congar : guerre et captivité où, en de multiples tentatives d’évasion, l’A. voit se former la capacité de résistance dont va faire preuve le théologien ; puis, après une période de calme qui voit naître de grands ouvrages, tels Vraie et fausse réforme dans l’Église et Jalons pour une théologie du laïcat, le temps des suspicions, puis des interdictions et de « l’exil » à Cambridge ; et l’emballement de l’histoire avec l’élection de Jean XXIII et la convocation du Concile qui voit le retour en grâce du P. Congar, nommé consulteur, et la part importante qu’il prend dans la rédaction de plusieurs documents. De façon moins attendue, l’A. éclaire le travail du théologien et l’évolution spirituelle du croyant par des références précises à son caractère – qui le poussait à tout noter et classer en fiches – et à la maladie évolutive qui le faisait souffrir depuis la guerre et le mènera en ses dernières années à vivre en infirme aux Invalides.

À travers cette personnalité, le travail acharné et novateur qu’il a fourni, avec ses moments de censure et ses moments de notoriété, c’est aussi l’histoire mouvementée de l’Église, du raidissement de la fin du pontificat de Pie XII à l’exubérance parfois désordonnée de l’après-Concile, qui est rappelée et analysée. Un ouvrage riche de ses approches multiples, jamais partisan mais animé d’une grande empathie pour sa figure centrale, qui peut être lu pour son intérêt historique, mais permet aussi de méditer sur les ouvertures ecclésiologiques et œcuméniques tracées par le travail du P. Congar, ou sur la croix de l’obéissance ecclésiale…

Salvator, Paris, octobre 2020

150 pages · 22,00 €

Dimensions : 23 x 35 cm

ISBN : 9782706720130

9782706720130

Sur le même thème : « Témoins »