Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Aux débuts de la Congrégation du Saint-Sacrement

Le Journal de Marseille (1859-1870). Le Journal Eucharistique d’Angers (1862-1864)

André Guitton Pierre-Julien Eymard Alexandre Leroyer Henri Billon

Le Père André Guitton introduit cette intéressante édition de deux textes primitifs de sa Congrégation du Saint-Sacrement en notant qu’« il ne faut pas attendre de ce genre d’écriture plus qu’il ne contient ». Et de renvoyer à la correspondance de son fondateur, le père Pierre-Julien Eymard, dans les Œuvres complètes, « autrement documentées ». Les débuts sont difficiles, les conflits en tous genres ne manqueront pas (y compris entre les « co-fondateurs »), mais les « modestes témoignages des communautés naissantes de Marseille et d’Angers » permettent de comprendre les prémices du renouveau liturgique initié au XIXe siècle, autour de l’Eucharistie et de son corollaire, l’adoration du Saint-Sacrement. Religieux et hommes d’abord, religieuses et femmes ensuite, formeront ces phalanges d’adorateurs (à Bruxelles, dès 1866) dont nous trouvons ici de précieux diaires : comment la Présence adorée du Christ s’accueille, se vénère, s’organise, se justifie, ce qu’il en est des semaines eucharistiques, des fraternités eucharistiques... Suivent des annales illustrées de quelques fac-similés photographiques, qui se terminent sur des annexes historiques, une bibliographie sélective, un utile index des noms de personnes. Merci aux valeureux auteurs pour ce patient travail archivistique qui, certes, fait revivre une époque, mais appelle aussi à comprendre ce qui demeure de ces mouvements d’intense dévotion aujourd’hui.

Éditions des maisons généralices des Religieux et des Servantes du Saint-Sacrement, Rome, octobre 2020

170 pages · 0,00 €

Sur le même thème : « Histoire »