Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

0000

Rencontre avec Ferdinand Poswick

Vs Cs • Frère Ferdinand, vous appartenez à une grande famille belge et vous auriez pu faire une carrière publique comme certains de vos ancêtres, comment avez-vous opté pour la vie bénédictine ? Quelle(s) aventure(s) avez-vous vécu(e)s à Maredsous depuis plus de 60 ans ? F. Poswick • J’appartiens effectivement à une vieille famille belge connue depuis les années 1504 dans la région de Dolhain-Limbourg, puis plus récemment, pour la branche de la famille dans laquelle je suis né en 1937, presque sous les tours de la Centrale nucléaire de Tihange qui n’existait pas dans mon enfance, une branche dont différents membres ont exercé des responsabilités citoyennes. Mon père était diplomate. C’est une des raisons pour lesquelles on m’a mis très jeune en pension à l’École Abbatiale de Maredsous (aujourd’hui renommée « Collège Saint-Benoît ») où j’ai fait toutes mes humanités gréco-latines. Un Collège dont tous les (...)

Au sommaire

Acheter le numéro

Ce numéro n’est plus disponible au format papier