Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

0000

Bénédicte Girard, diaconesse de Reuilly

Vs Cs • Sœur Bénédicte, voulez-vous nous présenter d’abord votre Communauté, et nous éclairer sur ce nom de « diaconesse » que vous portez ? B. Girard • La vie religieuse, qui avait progressivement disparu dans les nouvelles Églises de la Réforme, réapparaît en leur sein sous une forme communautaire au milieu du XIXe siècle dans un grand nombre de pays, surtout européens, par l’émergence de Communautés de sœurs protestantes, toutes nommées Diaconesses, appellation suivie du nom de la rue ou de la ville de fondation : Diaconesses de Reuilly dans le 12e arrondissement de Paris, Diaconesses de Strasbourg, de Saint Loup, de Bâle en Suisse, d’Oslo... Ce terme (diakonè en grec), qui signifie servante, fut alors choisi car, mentionné dans le Nouveau Testament – référence alors essentielle pour les protestants – dans l’épître de l’apôtre Paul aux Romains (16,1) selon la traduction Segond, il évoque la diaconesse (...)

Au sommaire

Acheter le numéro

Ce numéro n’est plus disponible au format papier

Pour pouvoir télécharger les fichiers pdf et ePub, merci de vous inscrire gratuitement en tant qu’utilisateur de notre site ou de vous connecter à votre profil.