Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

0000

Le Carême, la Semaine sainte et le temps de Pâques

Le même texte de l’évangile selon saint Matthieu est pro­clamé, dans la liturgie eucharistique, le treizième samedi du temps ordinaire et le vendredi après les Cendres. « Les invités de la noce pourraient-ils donc faire pénitence pendant le temps où l’époux est avec eux ? Mais un temps viendra où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront » (Mt 9,15). L’évocation, par Jésus, de la présence de l’époux aux invités de la noce caractérise bien le temps ordinaire de l’année liturgique. En revanche, au temps du Carême est annoncé l’enlèvement de l’époux, suscitant le jeûne de ses invités. Si le temps de l’Avent, puis celui de Noël et de l’Épiphanie, concernent la venue du Seigneur Jésus parmi nous, les temps qui se déroulent du mercredi des Cendres au dimanche de la Pentecôte recouvrent son enlèvement, ou encore son élévation. Jésus sait, dit l’évangéliste Jean, « qu’il est venu de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu » (Jn (...)

Au sommaire

Acheter le numéro

Ce numéro n’est plus disponible au format papier