Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

0000

En la fête de l’Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle

« Un signe grandiose apparut dans le ciel » : ce signe, c’est le voyant de Patmos qui le vit et qui nous le décrit, mais l’Église en ce jour nous donne de le contempler dans la foi [1]. Surtout, par la fête de l’Assomption, elle nous assure que ce signe n’est pas qu’une création poétique. La femme qui accouche est, de toute évidence, un signe de vie, de promesse de vie et de vitalité, là où les forces de la mort pourraient paraître l’emporter. Le dragon et ses sept têtes couronnées, le Mal avec tous ses prestiges et les ressources innombrables de son activité, ne pourra dévorer l’enfant pour qui Dieu a préparé un refuge, d’où il viendra conquérir la victoire avec son sceptre de fer. Cette vision grandiose, l’Église la contemple réalisée en Marie. L’humble personne de la vierge de Nazareth est la femme qui enfante à la hauteur du monde entier. La mère de Jésus est la mère de tous les vivants. Celle à qui il a (...)

Au sommaire

Acheter le numéro

Ce numéro n’est plus disponible au format papier