Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

0000

Une année pour le peuple sacerdotal

Le sacerdoce ministériel L’expression « Année sacerdotale » est heureuse dans sa sainte ambiguïté. Certes, il est juste et bon de rendre grâce à Dieu pour les prêtres et de penser à eux. Et surtout de prier pour eux, avec « crainte et tremblement », si l’on songe que l’évêque, comme l’enseigne l’Église, doit s’efforcer de faire progresser dans la sainteté ses prêtres et leur donner « les moyens de mener une vie sainte » [1]. Si l’évêque a cette responsabilité, c’est sans doute parce qu’il est leur « père » dans le sacerdoce et dans le ministère apostolique. Mais c’est aussi et peut-être surtout parce que l’Église a la pleine et entière responsabilité de la sainteté des évêques et de leurs « collaborateurs », les prêtres, comme l’a si bien compris Thérèse de Lisieux qui entra au Carmel afin de prier pour eux. N’est-ce pas l’Église qui enfante les prêtres dont elle a besoin ? Qui nierait qu’elle ait besoin de saints prêtres (...)

Au sommaire

Acheter le numéro

Ce numéro n’est plus disponible au format papier

Pour pouvoir télécharger les fichiers pdf et ePub, merci de vous inscrire gratuitement en tant qu’utilisateur de notre site ou de vous connecter à votre profil.