Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

0000

Eucharistie, exigence de pauvreté

À travers un homme, Jésus de Nazareth, Dieu s’est fait homme. Cette affirmation de la foi chrétienne renverse totalement notre conception sur la relation entre Dieu et l’homme, entre l’homme et son semblable et l’univers qui les entoure. Elle inscrit au sein de cette relation une dimension essentielle de l’amour : l’effacement, l’oubli total de soi. En effet, en Jésus de Nazareth, Dieu s’est fait homme jusqu’au bout, jusqu’à la mort, la mort réservée aux hommes sans dignité, la mort de la croix. Il s’est réellement et volontairement « vidé » de lui-même (Ph 2,8) pour vivre la solidarité la plus radicale, le partage le plus total de soi avec l’homme. Un vrai mystère d’amour. Oui, « nul n’a d’amour plus grand que celui qui se dessaisit de sa vie pour ceux qu’il aime » (Jn 15,13). À cause de ce dépouillement total de lui-même qui l’a conduit jusqu’à la mort de la croix, Jésus de Nazareth ne vit désormais que par (...)

Au sommaire

Acheter le numéro

Ce numéro n’est plus disponible au format papier

telechargement internaute non connecte