Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Un moment de vérité

Abus sexuels dans l’Église. Une théologienne s’engage

Véronique Margron

Provinciale des Dominicaines de la Présentation, Présidente de la Conférence des religieux et religieuses de France, la théologienne moraliste qui a fait ses armes auprès de X. Thévenot se livre dans cet ouvrage, pour ouvrir au renouveau, à un diagnostic sévère (dans le cas de certains prélats notamment) sur la structure ecclésiale qui a abrité si longtemps les abus d’intimité sexuelle à l’égard des enfants et des personnes vulnérables. La « pédocriminalité » (« pédoclastie », ose-t-elle), qui a séquestré les victimes dans le silence, s’oppose dans son horreur aux négligences des responsables diocésains et religieux (qualifiées de « forfaiture »). Les mots sont eux-mêmes à purger de leurs équivoques (« l’abus sexuel n’existe pas », puisqu’il n’y a pas de droit préalable mal employé, p. 84). Après ce « Faire face », l’ouvrage cherche, dans une deuxième partie, les espaces d’un « Renouveau spirituel » en examinant d’abord les réponses juridiques et théologiques. La responsabilité des clercs pédocriminels renvoie à celle des formateurs, à la juste place du pardon, à la référence à Dieu comme Père, devenue tragique vecteur d’emprise et d’abus... Bref, « douze travaux » sont listés, qui attendent l’Église. On ne s’étonnera pas de voir la question du célibat des prêtres aussi bien que la conception du vœu d’obéissance des religieux passées au crible. Oui, l’Église est en état d’urgence, et comme l’indique le père A. Candiard, o.p., en annexe, le bien est à rechoisir par amour.

Paris, Albin Michel, mars 2019

192 pages · 18,00 €

Dimensions : 14,5 x 22,5 cm

ISBN : 9782226441577

9782226441577

Sur le même thème : « Vie consacrée »