Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

« Qu’aucun de ces petits ne se perde »

René Stockman

Le Frère René Stockman, supérieur général des Frères de la Charité de Gand, est connu, en particulier, pour le conflit qui l’a opposé à sa propre congrégation lorsque les institutions psychiatriques qui relevaient de sa juridiction en Belgique ont donné un accord de principe à l’administration de l’euthanasie dans leurs propres murs aux patients qui le demandaient. C’était là, pour le supérieur, une décision contraire à la vocation des Frères, comme aussi à la morale catholique elle-même. C’est cette morale que l’A. expose ici simplement, montrant bien qu’une éthique basée sur le bien de la personne (cf. L. Janssens, P. Schotsmans…) ne peut pas déterminer à elle seule les conduites à tenir à l’égard de cette personne-là, car il existe une objectivité du bien (et du mal) qui tient à la qualification de l’acte lui-même, indépendamment des intentions qui ont animé son auteur, indépendamment aussi des conséquences qui s’en sont suivies. Car il existe une loi de la nature humaine que chaque sujet doit respecter comme une vérité afin de ne pas tomber dans le mythe de la liberté absolue. Le respect de la vie, depuis la fécondation du nouvel être jusqu’à sa mort naturelle, fait partie de cette exigence inconditionnelle. Quant à la conscience, si elle est certes la norme ultime de l’agir humain, encore faut-il qu’elle se laisse former par cette voix plus intérieure qui s’avère être celle du Créateur lui-même, et que l’Église aide à entendre (par exemple dans le message fort d’Evangelium Vitae). Mais en ce temps de pluralisme des morales, dument estampillé par les législations bioéthiques, cette voix chrétienne sera-t-elle encore entendue ? L’ouvrage se termine par une courte biographie du généticien Jérôme Lejeune (à qui l’ouvrage est dédié) et des extraits de quelques-uns de ses discours en faveur de la protection de la vie. J. Lejeune, R. Stockman : même combat, mêmes épreuves. À lire par tous ceux qui restent convaincus de l’importance d’une telle défense de la vie, quel qu’en soit le prix à payer.

Mots-clés Société Mort Santé

Parole et Silence, Paris, juin 2020

180 pages · 14,00 €

Dimensions : 14 x 21 cm

ISBN : 9782889591688

9782889591688

Sur le même thème : « Éthique »