Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Prêter voix

Un chemin de création à l’école d’Edith Stein

Éric de Rus

Éric de Rus, philosophe et poète, professeur de philosophie et enseignant au centre pédagogique Madeleine Daniélou (Rueil-Malmaison) est aussi associé au groupe de recherche « Éthique et personnalisme » à l’Institut Catholique de Toulouse. Il est l’auteur de publications nombreuses sur la démarche artistique et sur la quête spirituelle, ainsi que de plusieurs recueils de poésie déjà primés. Également fin connaisseur d’Edith Stein qui est entrée dans son existence de façon inattendue, mais décisive. Le chemin de lumière et de sens ouvert par elle mènera l’auteur à une authentique aventure spirituelle. « J’allais moi-même expérimenter toute la force du lien indissoluble entre la vie et la pensée qui est un leitmotiv de l’itinéraire d’Edith Stein » (p. 18).

Au contact de ses écrits, l’auteur s’est senti appelé à lui prêter voix. Prêter voix à une parole en se mettant d’abord soi-même à son écoute. Ensuite « la faire entendre, c’est lui prêter voix. Écouter une œuvre c’est percevoir entre les mots, les sons, les images, les formes, le chant d’une âme qui s’adresse à la nôtre » (p. 24-25). « La voix est à la parole ce que la présence est à l’incarnation : sa densité impalpable, l’épaisseur de son éclat. La voix c’est la parole habitée, reliée à la Vie. La voix, c’est la Présence qui, dans une parole, nous parle » (p. 107). C’est ainsi que l’auteur explore la « vocation épiphanique de la personne humaine », clé de lecture et de compréhension d’Edith Stein (p. 120). Émouvante approche personnelle de la philosophe comme de la pédagogue avec cette réserve cependant qu’on aurait pu attendre davantage de citations d’Edith Stein elle-même au lieu de tant d’autres auteurs cités plus ou moins connus. Edith Stein s’intéresse à des domaines très divers : politique, éthique, anthropologie, pédagogie, théorie de la connaissance, métaphysique, religion.

Or cela même qui fait la richesse de son œuvre – et ouvre au chercheur des champs d’investigation très vastes – constitue pour le lecteur qui souhaite se familiariser avec cette pensée une difficulté majeure. En effet, l’étendue des questions abordées et le caractère hautement personnel de l’œuvre steinienne posent le problème de savoir sous quel angle l’aborder pour en saisir l’unité. C’est elle-même qui nous indique le centre de gravité de son itinéraire intellectuel et spirituel, à savoir « la constitution de la personne humaine ». La cohérence de l’engagement intellectuel et existentiel d’Edith Stein réside précisément dans cette quête constante de la vérité de la personne, selon un mouvement qui porte toujours plus haut sa compréhension et l’accomplissement du sens de son être. Pensée indissociable d’une démarche vitale, qui fait le chemin d’unification de la personne humaine à partir de son intériorité. La parole d’Edith Stein sur la personne nous situe au cœur du défi anthropologique que notre époque adresse à la conscience : Qui est l’homme ? Qu’est-ce que vivre authentiquement ? À l’écoute de cette parole à laquelle prête voix admirablement Éric de Rus, nous découvrons à sa suite un guide et une amie qui nous ouvre un chemin lumineux de liberté intérieure et de vie pleine.

Le Coudray-Macouard (Fr.), Saint-Léger Éditions, octobre 2020

180 pages · 16,00 €

Dimensions : 13 x 21 cm

ISBN : 9782364526495

9782364526495

Sur le même thème : « Spiritualité »