Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Madeleine Delbrêl

Les saintes aventures de la vie de tous les jours

Vincent Bedon

Par un prêtre de la communauté de l’Emmanuel, « en mission itinérante avec des laïcs », une introduction à la vie et à la pensée de Madeleine Delbrêl, moins large que son sous-titre ne le laisse entendre, mais davantage centrée sur sa vocation apostolique. L’auteur, marqué lui-même par son ministère, part de ce qui lui paraît être la clé de compréhension de cette œuvre : l’athéisme que professa Madeleine en sa jeunesse et sa conversion, « violente », selon son expression, à vingt ans. Cette expérience de vie a déterminé son appel à vivre dans un milieu athée et à y témoigner, simplement par sa présence, de ce qui la fait vivre. Elle reste en cela, affirme encore l’auteur, « un précurseur autorisé des principales intuitions du Concile » (p. 154), en particulier en ce qui concerne l’apostolat des laïcs. L’ouvrage développe, de façon simple et appuyée sur de nombreuses citations des écrits de Madeleine, ces présupposés, en insistant, au long de ses chapitres, sur la mission, nécessaire puisque « la foi et la vie chrétienne sont par nature, apostoliques » ; l’Évangile, qui est fait, non pour être lu seulement, mais pour être vécu ; la prière, source de l’apostolat, en ce qu’elle permet de « puiser la vie au cœur de Dieu pour le monde » ; la vocation laïque que Madeleine voulut garder, malgré difficultés et incompréhensions de la part des institutions comme de certaines de ses équipières, parce qu’elle permet un élan apostolique « universel » – au sens de non-spécialisé – et un contact direct avec le monde. L’analyse, on le voit, est riche tant les écrits de Madeleine sont féconds, riche aussi par la sorte de connivence que l’on sent si présente entre l’auteur et celle qui demeure son modèle. Mais là aussi se situe sa limite honnêtement reconnue : « Ce livre qui relit la vie de Madeleine sous l’angle de la mission ne prétend pas à l’exhaustivité » (p. 139). Aucun ouvrage, surtout de vulgarisation, ne saurait certes prétendre à l’exhaustivité, mais on peut regretter que celui-ci, malgré ou à cause même de l’empathie de l’auteur pour son sujet, ne nuance pas des affirmations un peu trop définitives ou n’entrouvre pas quelques pistes sur d’autres facettes de la spiritualité, effectivement si accordée à notre temps, de Madeleine Delbrêl.

Paris, Éditions Emmanuel, décembre 2020

168 pages · 15,00 €

Dimensions : 14,5 x 19,5 cm

ISBN : 9782353898558

9782353898558

Sur le même thème : « Témoins »