Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Madame la Cardinale

Lucetta Scarrafia

« Ce roman est œuvre de pure fiction », prévient Lucetta Scaraffia. La journaliste signale ainsi que l’ouvrage convie évidemment le lecteur dans une actualité à peine déguisée. L’élection d’un pape franciscain venu du Guatemala, et qui choisit de se nommer Ignace, provoque de sourdes inquiétudes au Vatican. Ce nouveau venu entreprend la réforme de l’IOR, et s’attelle à la réforme de la Curie. Le bruit court même qu’il voudrait y nommer une femme à un poste d’importance.

À partir de ces éléments « de pure fiction » l’A. bâtit une intrigue assez attendue : on monte un complot contre Ignace en mettant entre les pattes de Gregorio, le médecin personnel du pape, une belle Française qui est en réalité chargée d’un attentat. Pendant que Gregorio est tiraillé entre son opposition aux réformes musclées d’Ignace, et sa découverte de la soif de pouvoir des cardinaux qui s’opposent à lui, des femmes dévoilent de faux dossiers destinés à discréditer celle que le pape veut nommer secrétaire d’État.

Peu de nuances dans ce roman : les méchants sont sans scrupules, attachés à leur pouvoir, et tous liés les uns aux autres par d’odieux chantages. Les femmes sont courageuses, compétentes et sous-estimées. Gregorio hésite quant à lui, étonné de se retrouver pris dans une intrigue qui lui semble plus énorme encore que celles de ces « chers polars au sujet du Vatican ». Il reste à désirer que la réalité, celle où un jésuite venu d’Argentine prend le nom de François, soit porteuse de plus de germes d’espérance, au sein de ce petit monde du Vatican, que dans cette œuvre de pure fiction.

Paris, Salvator, avril 2021

162 pages · 14,00 €

Dimensions : 13 x 20 cm

ISBN : 9782706720710

9782706720710

Sur le même thème : « Vie de l’Église »