Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Les lumières d’un phare

Charles de Foucauld

Pierre Sourisseau

C’est le P. Congar qui qualifiait Charles de Foucauld de phare allumé par la main de Dieu pour notre temps – le second phare étant Thérèse de Lisieux. Cette métaphore explique et justifie l’entreprise de l’auteur qui, ayant travaillé comme archiviste à la cause du nouveau saint et déjà publié une biographie très fouillée (Charles de Foucauld 1858-1916, Salvator, 2016), connaît parfaitement ses écrits : témoigner de ce que Charles de Foucauld a à enseigner à notre temps en mal de repères et montrer comme se révèle actuel et porteur d’une nouvelle fécondité son projet apostolique – être simplement présence évangélique au milieu de musulmans. L’entreprise peut sembler périlleuse car elle suppose, selon l’aveu même de l’auteur, des transpositions pour éviter tout anachronisme (p. 16), et implique en cela des extrapolations parfois audacieuses. Mais le pari est tenu.

La première partie de l’essai rappelle de manière synthétique les thèmes spirituels récurrents dans les méditations et les notes de frère Charles : l’imitation du Modèle unique, la dévotion au cœur de Jésus, la présence eucharistique du Christ, le mystère de la Visitation… La seconde convoque son abondante correspondance pour en tirer des conseils missionnaires, adressés à tout chrétien désireux d’évangéliser et plus particulièrement à ceux qui choisissent de donner leur vie aux musulmans. Pour conclure sur trois ouvertures auxquelles peuvent conduire ses réflexions et surtout l’exemple de sa vie : l’extension de la notion de mission, la pertinence de la vocation de disciple-missionnaire, l’actualité du domaine de l’accompagnement spirituel (p. 201-202). D’autres lectures seraient certes possibles tant sont abondants les écrits de frère Charles et variées ses positions successives ; celle-ci s’appuie surtout sur le dernier Foucauld, celui qui avait renoncé à bien des idéaux et même à convertir ceux avec qui il vivait pour ne plus vouloir se faire que leur frère. Tout chrétien, écrivait-il à un officier, quelques semaines avant sa mort, est un ostensoir : il doit en lui faire voir Jésus, surtout Jésus dans l’amour et la bonté de son cœur (p. 167). Ainsi, selon les mots de Mgr Rault, longtemps évêque au Sahara, se trace une voie évangélique à suivre dans les temps que nous vivons.

Salvator, Paris, décembre 2022

230 pages · 18,00 €

Dimensions : 13 x 20 cm

ISBN : 9782706720369

9782706720369

Sur le même thème : « Figures de sainteté »