Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

La Création retrouvée

L’écologie selon saint François

Frère Éric Bidot

L’auteur, frère mineur capucin, nous plonge ici à la source de la véritable écologie chrétienne, à l’école du petit pauvre d’Assise. Un commentaire du célèbre Cantique de frère Soleil, louange filiale de toutes les créatures à l’égard de leur Créateur (Partie 1, « Louange filiale »), nous met déjà sur la voie : à la version habituelle « Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles, pour frère Vent, etc. », l’auteur préfère la version « Loué sois-tu, mon Seigneur, par sœur Lune et les étoiles, par frère Vent, etc. » (la préposition per utilisée par François pouvant revêtir les deux significations).

La délicatesse de saint François à l’égard de toute créature, la plus humble soit-elle (le ver de terre qu’il met à l’abri du pied des passants ; le rocher sur lequel il marche avec délicatesse ; le feu qu’il refuse d’éteindre pour ne pas le blesser, etc., cf. Partie 2, « La création paternelle ») n’est pas motivée par nos préoccupations modernes (combattre l’épuisement des ressources naturelles d’énergie, préserver la biodiversité, ralentir le réchauffement climatique, etc.), mais par l’ordre même de la création : toutes les créatures, issues des mains du « Très-Haut, tout-puissant et bon Seigneur », portent son empreinte, et la vocation unique de l’homme, qui porte non seulement l’empreinte mais l’image et la ressemblance de Dieu, est de servir ce retour joyeux des créatures à leur Créateur. Lui seul, en solidarité indéfectible avec le créé, peut servir et réaliser le « retour à Dieu » de tout ce qui est, en reconnaissant et louant la gloire de Dieu rayonnant dans sa création. Cette médiation sacerdotale de la personne humaine s’inscrit dans la médiation même du Christ, qui récapitule en lui le cosmos et nous reconduit au Père, dans l’Esprit.

Grâce à la plume légère et perspicace de l’auteur, le lecteur parcourt d’un pas alerte l’itinéraire qui fut celui du Poverello, dans ses étapes les plus significatives (Partie 3, « Les retrouvailles spirituelles ») : solitaire, dépouillé, contemplatif, pèlerin, héraut, tel fut et demeure saint François, le frère universel indémodable.

Éditions Emmanuel, Paris, mars 2021

220 pages · 16,00 €

Dimensions : 14,5 x 19,5 cm

ISBN : 9782353898701

9782353898701

Sur le même thème : « Spiritualité »