Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Femmes et catholicisme en Europe (1960-1970)

Bruno Dumons Michelle Zancarini-Fournel

Fruit d’un colloque organisé par le Centre de Recherche et d’Études Histoire et Sociétés (CREHS) de l’Université d’Artois (Arras), l’ouvrage « cherche à porter un regard historien sur ce moment important qui a transformé les rapports entre l’Europe des femmes et le catholicisme romain » (B. Dumons, introduction). Treize auteurs apportent leur contribution, en privilégiant « pour la première fois une approche résolument européenne et transnationale ». Cinq thèmes sont abordés, réunis en deux axes. Tout d’abord, « le changement social des années 1960-1970 », portant sur la fécondité et la sexualité (en Italie puis en Angleterre), aussi bien que l’expression par les paroles et les journaux intimes, avec la stimulante étude des émissions de Ménie Grégoire par Claire Blandin et la revue du magazine français L’écho de notre temps. Ensuite, le deuxième axe porte sur les « institutions ecclésiales ébranlées », avec trois volets : « féminisme et catholicisme » (cas de l’Espagne, et de Vie féminine en Belgique francophone), « organisations et mouvements catholiques » (chez les femmes italiennes et à la J.O.C.F.) et enfin, les « congrégations religieuses », en trois chapitres.

Ce dernier moment est évidemment pour nous du plus grand intérêt. Christian Sorel y décrit « les religieuses françaises entre aggiornamento et crise », Christine de Fréminville s’intéresse au cas des Franciscaines missionnaires de Marie, « entre expérimentations, émancipation et ruptures », et enfin, Kristin Gläsel prend comme exemple des changements postconciliaires, « les Sœurs du Bon pasteur en Allemagne ». Les congrégations religieuses les plus connues sont ainsi repositionnées dans le mouvement de l’histoire féminine du siècle et suivies dans « le travail colossal » (198) de rénovation des textes et des pratiques (quelques photographies permettent de se rappeler le chemin parcouru). Mais souvent (ici, le recenseur extrapole un peu), après les chapitres spéciaux postconciliaire, puis la phase pilote des années 1970, l’effervescence du « vent nouveau » a fait place aux tensions entre tradition et renouveau (lequel fut longtemps empêché par le magistère), parfois au danger de perte d’identité du charisme, souvent aux conflits intergénérationnels, alors que « la courbe des vocations, fragilisée depuis longtemps, ne se redresse pas » et que « d’autres modèles de consécration féminine émergent dans le sillage des mouvements du renouveau charismatique » (187). Sans doute sommes-nous aujourd’hui encore un pas plus loin, avec la mise en cause des structures mêmes d’une forme de vie ecclésiale très éprouvée.

Mots-clés Femmes Société Église

Berne, Peter Lang, octobre 2020

221 pages · 42,00 €

Dimensions : 15 x 21 cm

ISBN : 9782807613034

9782807613034

Sur le même thème : « Histoire »