Samedi 20 juillet 2019

Selon Vatican News, les religieuses contemplatives (carmélites et clarisses) d’une soixantaine de monastères italiens ont, le 11 juillet dernier, interpellé leur gouvernement concernant le sort réservé aux migrants et réfugiés dans le pays. À nouveau, voici les contemplatives au cœur du plus crucial des enjeux. Leur appel a déjà reçu le soutien de certaines congrégations apostoliques engagées auprès des migrants et réfugiés : réjouissons-nous de voir les consacrés, à commencer par les femmes, parler d’une seule voix quand « le monde est en feu » (Thérèse d’Avila). Notre numéro d’été s’intéresse lui aussi à quelques défis majeurs, qu’on devine dans le sommaire suivant ; découvrez-nous, abonnez-vous !