C’est le temps de vœux et des projets pour l’an neuf ! Tandis que la vieille Europe cherche son second souffle et que des pauvres s’épuisent à ses frontières, l’espérance verdoie dans les jeunes chrétientés ou celles qui surgissent d’années obscures, comme c’est peut-être le cas aujourd’hui en Chine continentale. La naissance du Seigneur et son épiphanie n’ont pas fini d’atteindre les confins du monde, ni le tréfonds de nos cœurs. Le récent compromis signé entre le Vatican et Beijing (Pékin) ouvre en tous les cas les portes d’un temps nouveau qu’on espère fécond pour l’Évangile. Membre d’une congrégation thérésienne fondée par le père Vincent Lebbe, Agnès Dang a accepté d’y faire écho dans la Rencontre tout en finesse qui donne le coup d’envoi à ce premier numéro. Le père Jeroom Heyndrickx, scheutiste expert de la Chine, se risque ensuite à évaluer cet accord historique et préliminaire, dont le texte est encore inconnu. Un autre aspect du Kairos que nous vivons tient sans aucun doute aux enjeux éthiques d’une fin de vie bonne ; Xavier Dijon, jésuite et juriste chevronné, discute les arguments que d’aucuns opposent à l’interdit intangible du meurtre ; il s’agit aussi, pour les agents pastoraux, d’enraciner davantage leur conviction dans la Parole de Dieu et la prière. La rubrique Orientation nous porte d’abord vers l’Eucharistie. Avec Pierre Piret, jésuite et théologien, les mots qui disent l’Eucharistie prennent couleur d’offrande bénie, de corps vivant, de sang versé, d’attente comblée – chair de Dieu en notre chair déjà filialement ressuscitée. En Jésus, poursuit François Odinet, prêtre et théologien, le regard des pauvres reconnaît celui qui se laisse toucher, souffre jusqu’au bout son chemin d’épreuves, accomplit les promesses divines, met en branle une communauté qui fait place au pauvre et au pécheur. La communion avec Lui, que nous professons particulièrement dans la vie consacrée, n’est-elle pas, interroge Domenico Arena, missionnaire par nature ? La mission de sainteté et la communion fraternelle s’unissent, depuis Vatican II au moins, dans l’annonce d’un évangile de la fraternité, pour une rencontre de ce monde en voie de globalisation. La Chronique de Marie-Jean-Baptiste Flye-Sainte-Marie, sœur apostolique de Saint-Jean, présente la thèse récente de Cédric Burgun, prêtre du diocèse de Metz, sur la vie consacrée en droit canonique et en droit public français. Il fallait, Sur un autre ton, ouvrir les cœurs à la compassion du Christ pour chacun de nous, et par les temps qui courent, de ceux qui lavent les pieds de leurs frères en « réfléchissant » l’abaissement de Dieu.